Enfin des prises de vues aériennes compétitives et abordables avec drones !

L’utilisation de drones (aéronefs non habités télépilotés) est beaucoup plus économique que des moyens plus conventionnels et plus lourds (Ulm, hélicoptères, avions…) et beaucoup moins contraignante que des systèmes tels que grue, nacelle, échafaudage, échelle…pour réaliser des inspections, photos, vidéo et thermographies aériennes. Le Mavic Mini2 4K ne pesant que 249 grammes il

Les différentes étapes d’une mission de captation aérienne détermineront le budget

  1. ECOUTE DE VOTRE PROJET ET CONSEILS
  • Première étape importante afin de vous proposer une prestation adaptée et personnalisée en fonction de vos objectifs et de votre projet.
  1. ETUDE DE LA MISSION ET DEVIS PERSONNALISE
  • En fonction de vos attentes, de la période envisagée, des lieux de tournage ou reportage, de la sécurité, du contexte et du produit final souhaité.
  1. PREPARATION DE LA M2 – Business plan Word pole emploiISSION, AUTORISATIONS
  • Une bonne préparation de mission permet de répondre aux impératifs de sécurité et de qualité : météo, étude de la sécurité, repérage, autorisations…
  1. REALISATION DE LA MISSION ET CAPTATION
  • La mission est mise en place dans des conditions adaptées, suite à une préparation matérielle, repérage, sécurisation des lieux, captation vidéo ou/et photo…
  1. POSTPRODUCTION ET LIVRAISON DES FICHIERS
  • Nous vous livrons des fichiers numériques bruts ou un produit fini, prêt à l’emploi, suite à différentes étapes de postproduction…

Différents critères s’ajoutent en plus de la durée de préparation et de la mission sur le terrain :

  • Lieu de prises de vues en France, en Europe ou dans un pays plus lointain : frais de déplacement kilométriques selon le barème fiscal ou voyage en avion, hébergement… ;
  • Risques liés à la mission : survol d’eau, d’obstacles, en altitude, températures basses… ;
  • Vol en intérieur : risque ajouté, surprime en termes d’assurance RC… ;
  • Sécurisation au sol ou en vol : assistants pour assurer la sécurité au sol et éloigner le public, utilisation d’un “observateur ciel” imposé par un protocole ou le contexte…
  • Types de drone et de capteur embarqué ;
  • Écriture d’un synopsis et d’un scénario, voire d’un story-board ;
  • Demande de prises de vues terrestres et/ou sous-marines et/ou en mer, en plus ;
  • Demande de postproduction avec dérushage, étalonnage des images, montage audio et vidéo, habillage, animations… ;
  • Demande de post-traitement des photos ;
  • Achat de cession de droits audio si nécessaire ;
  • Technicité demandée au-delà de simples prises de vues : suivi de chantiers, inspections techniques d’ouvrages ou d’ouvrages d’art, vues panoramiques aériennes, vidéos 360°, modélisation 3D, thermographie…

Tarifs moyens pratiqués

Une prestation professionnelle déclarée et de qualité vaut au minimum 450 à 600 € HT par demi-journée pour la photo et 600 à 750 € HT par demi-journée pour la vidéo, pour des données brutes. Comme nous le verrons plus bas, respecter la réglementation et des règles de sécurité draconiennes a nécessairement un coût. Le tarif est fréquemment proposé sur devis pour répondre à une prestation sur mesure, qui s’intègre souvent dans un projet plus global, comprenant également des prises de vues terrestres et de la postproduction. En effet, des données brutes traitées font appel à des compétences pointues, voir du personnel hautement qualifié supplémentaire, selon les objectifs et le budget de la production

Les frais de déplacement (sur devis), ne sont pas inclus dans les prestations, hormis sur Belle-île-en-mer (56360). Ils sont calculés au réel en fonction du kilométrage, incluant le temps de déplacement et les péages, le mode de déplacement (bateau, train, avion…), les frais d’hébergement, les frais de parking…